Archives de Tag: noir et blanc

Quelques jours d’été, Christophe Chabouté

64969691

Quelques jours d’été… de Christophe Chabouté

Editions Paquet, 1998

 Ce sont les vacances d’été, un petit garçon âgé de huit ans arrive chez un couple de personnes âgées. Il découvre peu à peu les joies simples de la vie à la campagne et les techniques de pêche à la mouche. Puis, sa maman revient le chercher et pour lui, les vacances sont bien finies.

Ça peut paraitre très court sauf quand il s’agit de Chabouté qui réussit à sublimer un récit presque banal d’à peine 30 pages et à lui insuffler profondeur et sensibilité. Cette bande-dessinée est une parenthèse comme l’indique très justement le titre Quelques jours d’été…, quelques jours vus à travers les yeux d’un petit garçon qui changeront probablement son regard ou en tout cas, le nôtre. C’est tendre et émouvant même s’il n’y a pas de drame ici enfin, pas à nos yeux d’adultes, juste des choses qui arrivent parfois.

chaboute2009

On ressent aussi une pointe de nostalgie. Je me suis souvenue de mes propres vacances chez mes grands-parents, de cette vie simple qui tourne au ralenti un peu hors du temps : aller nourrir les lapins et en retrouver le lendemain saignés et pendus par les pattes, cueillir des cerises et en faire un clafoutis avec sa grand-mère, la regarder plumer les volailles, apprendre à couper le poulet parce c’est une affaire de femmes, aller chercher le lait à la ferme voisine directement au pis de la vache avec mon petit pot à lait (oui, je ne renie pas mes origines quelque peu rurales mais par pitié, ne m’appelez pas Marie Ingalls !).

Bref, un très bon moment de lecture qui confirme mon goût pour Chabouté.

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans BD jeunes

Un peu de bois et d’acier, Christophe Chabouté

preview_page.php

Un peu de bois et d’acier, Christophe Chabouté

Vents d’Ouest, 2012

Bluffée par cette bande-dessinée lue la veille de Noël et qui a fait le tour de la famille avec le même enthousiasme.

Un peu de bois et d’acier est comme une pause dans une vie un peu trop mouvementée, une réflexion sur le temps qui passe, qui s’étire et qui semble s’arrêter aussi. Du noir et blanc, pas de dialogue, pas un mot, juste le regard du lecteur posé sur un banc public dans un parc nous livrant des instants de vie. Un banc témoin de la vie des hommes, de leurs attentes, de leurs colères, de leurs joies, des rencontres qui se font ou pas… Les jours filent au rythme des saisons et des 300 généreuses pages, pourtant le temps parait souvent suspendu comme si Chabouté y glissait un peu de silence pour nous laisser le temps d’imaginer le texte et l’histoire.

Beaucoup de poésie, de finesse, d’humour mais aussi de solitude, de peine, de violence et puis, une chute tendre et rassurante. Tout cela dans un même album, à découvrir donc !

bois_2

Poster un commentaire

Classé dans BD adultes