Archives de Tag: comics

Artbook Marvel Comics, 75 ans d’art et de couvertures

2015-09-07 13.15.36

Au cours de mes pérégrinations en librairie, je suis tombée sur une perle, un artbook comme j’en ai rarement vu. Il ne s’agit pas seulement d’un beau livre avec de belles reproductions, il propose de découvrir l’histoire de l’éditeur de comics Marvel et l’évolution du genre comic book à travers un choix de 500 couvertures analysées des années 30 à nos jours.
Paru en mars 2015 à l’occasion des 75 ans de Marvel, ce magnifique ouvrage aux dimensions généreuses (35 x 26 cm) est un véritable bijou qui laisse la part belle aux illustrations en pleine page. Il retrace l’évolution du comic book de l’âge d’or (1938-1956) à l’âge moderne (à partir de 1986) en mettant en valeur les dessinateurs emblématiques du genre : Jack Kirby, John Buscema ou encore John Romita.
Les doubles pages expliquant la naissance d’une couverture, du croquis au crayonné encré, ainsi que les reproductions enrichies d’éléments d’analyse graphique et resituées dans leur contexte historique en font un livre référence extrêmement bien construit et à la portée de tous.

Le plus, deux reproductions prêtes à être encadrées!

 

2015-09-07 13.13.43

20150907_130705

2015-09-07 13.16.09

1 commentaire

Classé dans Artbook, BD adultes

Légendes de la garde, David Petersen

index 2

Légendes de la Garde est une série de comics écrite et dessinée par David Petersen. Il est parvenu à créer et rendre crédible un monde animal médiéval dont les personnages principaux sont des souris qui luttent pour défendre leur territoire face à toutes sortes de menace : complot, traîtrise, furets imprévisibles….

 

Cet univers très codifié suit les aventures de Lieam, Saxon et Kenzie, tous les trois appartenant à la Garde qui protège le monde des souris depuis des temps immémoriaux.

hiver

Les illustrations des trois tomes parus, Automne 1152, Hiver 1152, La Hache noire sont magnifiques, les décors variés et les planches visuellement très riches avec une mention spéciale pour Hiver 1152 où les scènes se déroulant sous la neige et dans l’ancien repère des furets sont de toute beauté. Dans ce tome à la fois grave et poétique, les relations entre les gardes évoluent, chacun dévoilant sa personnalité. Le lien entre le vieux Celanawe et Lieam, le tout jeune garde est particulièrement intéressant et prend tout son sens lors d’un superbe mais terrible combat.

hache noire

La hache noire dernier tome paru fait un bond en arrière. Nous sommes au printemps 1115, Celanawe est alors un tout jeune garde investi d’une mission : retrouver la hache noire, arme mythique qui confère à celui qui la porte la lourde tâche de veiller sur le peuple des souris. Pour remplir sa mission, il est accompagné d’Em, sa cousine. Ensemble, ils affrontent belettes et renards, traversent un océan déchaîné avec un ivrogne pour seul capitaine et rencontrent le roi des furets.

Ce tome est un peu différent des deux premiers puisqu’on s’éloigne du royaume de Lockhaven. On n’en apprend pas davantage sur Lieam, Saxon et Kenzie les trois souris sur lesquelles les intrigues des tomes 1 et 2 reposent mais le monde des furets apparaît plus nuancé, les intrigues et les personnages s’étoffent et gagnent en profondeur.

Encore un tome qui confirme le talent de David Petersen, dommage qu’il faille attendre aussi longtemps entre chaque tome !

hache noire 2

leg_3

2 Commentaires

Classé dans BD adultes

Tony Chu, Détective cannibale

tonychu.0

Tony Chu, détective cannibale

tome 1 : Goût décès

 Tony Chu est inspecteur et un bon inspecteur. Il faut dire qu’il a un « don » assez particulier mais ça n’est pas un don très glamour à la « Heroes », pas de téléportation ni de régénération cellulaire ou de télépathie, non, rien de tout cela. Tony Chu est un cibopathe, c’est à dire qu’il est capable de connaitre l’origine, l’histoire et les émotions de tout ce qu’il mange. Pratique, me direz vous et bien pas vraiment, voyez un peu ce que ça donne :

selection_comics_chu_cibopathe

Tony Chu est donc un détective cibopathe ce qui signifie que pour résoudre ses enquêtes, il est souvent contraint à goûter des cadavres, qu’ils soient victimes ou meurtriers et même certains indices comme un bout de doigt ou un vieux chien crevé conservé sous scellé… mais point de cannibalisme malgré le titre, Tony Chu mange des êtres vivants par devoir et non par goût.

C’est ce don qui lui a permis d’être recruté en tant qu’agent de la division des crimes spéciaux au département de la RAS (répression des aliments et stupéfiants) au sein de l’agence internationale de maintien de l’ordre, rien que ça !

Cette division a pour but d’élucider les meurtres liés au trafic de volaille. Et oui, l’épidemie de grippe aviaire a fait des millions de victimes et a eu pour conséquence l’interdiction de consommer du poulet et comme toute interdiction, ça a permis le développement d’un marché parallèle contre lequel Tony Chu, son ignoble collègue Mike Applebee (qui se fait un malin plaisir de lui donner à manger…) et l’agent Mason Savoy doivent lutter.

Ce comics a reçu l’Eisner award de la meilleure nouvelle série et on comprend pourquoi, c’est original, barré, gore, parfois trash, souvent très drôle. Les illustrations de Rob Guillory évoquent l’univers du cartoon, les personnages ont de sacrées gueules et l’intrigue est pleine de rebondissements complètement inattendus, bref, on ne s’ennuie pas une seconde.

Poster un commentaire

Classé dans BD adultes