Archives de Tag: bande-dessinée

Culottées, Pénélope Bagieu

J’ai beaucoup de chance, une partie de mon travail consiste à acheter, lire et valoriser les BD (ainsi que les polars, sans oublier de tester des jeux de société et depuis peu, des applications et des jeux vidéos…). Oui, je sais c’est indécent…mais je le vis plutôt bien !

Donc aujourd’hui je partage avec vous quelques pépites découvertes au cours d’un après-midi catalogage de mes commandes BD.

index

Culottées 1 Pénélope Bagieu Gallimard, 2016

Je commence par Culottées de Pénélope Bagieu.

Cette BD compile une partie des portraits de femmes que l’auteur publiait tous les lundis sur le blog Culottées hébergé par le monde.

Vous l’aurez compris la particularité de ces femmes, c’est de ne faire que ce qu’elles veulent et c’est savoureux ! On est plongé avec fascination dans l’histoire de la femme à barbe, de l’impératrice Wu Zetian, de la sirène d’Hollywood Annette Kellerman, de la première gynécologue Agnodice, de la grande Joséphine Baker… Bref, une quinzaine de portraits de femmes connues ou non mais avec toutes avec un tempérament de feu. Elle ont bouleversé l’histoire et ont lutté, chacune à leurs manières pour imposer leurs idées et vivre leur vie comme elles l’entendaient. Qu’est-ce que ça fait du bien de découvrir leur histoire ! surtout quand elle est racontée avec beaucoup d’humour et une pointe d’audace par Pénélope Bagieu !

Après avoir lu cette BD, comme moi vous aurez sûrement envie d’en savoir plus sur ces femmes et ça tombe bien car Catel et Bocquet nous proposent une superbe BD sur Joséphine Baker !

jbsitepiece-jointe-mail

Joséphine Baker Catel et Bocquet Casterman, 2016

Le travail de Catel Muller et José-Louis Bocquet est remarquable. Ils mettent parfaitement en valeur le charisme de Joséphine Baker et son énergie débordante à travers  ces combats de femme, de résistante, de mère, d’artiste.  Elle a eu une vie incroyable et cette BD lui rend un très bel hommage !

 

 

e9efff9ef870f5637501bfe7c1cdf5eb

 

 

Et pour finir un peu d’humour parfois absurde, souvent décalé comme j’aime avec Les week-ends de Ruppert et Mullot. Cette BD reprend les publications que les deux artistes ont réalisé entre 2014 et 2016 pour le supplément « Culture & idées » du journal Le Monde. Ils ont réalisé leurs dessins dans une bande de 360 mm de haut pour 55 mm de large, contrainte non négligeable!

Du coup, ces strips verticaux modifient la lecture habituelle d’une BD et c’est très agréable de se laisser surprendre par ce jeu sur l’espace.

 

 

Publicités

Poster un commentaire

Classé dans BD adultes

Petite parenthèse parisienne

Retour sur une petite parenthèse parisienne comme je les aime !

Avec tout d’abord un chouette brunch au Who’s à côté du Centre Pompidou.

Ce brunch est vraiment bon et surtout il est à volonté alors c’est vite l’orgie ! On retrouve tout ce qu’il y a dans un brunch traditionnel : charcuterie, saumon fumé, blinis, fromage, viande froide, jus de fruits, café/thé, oeufs, crêpes… je vous laisse découvrir le reste, sachez juste que ce buffet est vraiment copieux !

Mais heureusement, le temps est compté. Nous avons 1h30 top chrono pour manger, après on débarrasse le plancher pour laisser la place aux autres clients ! ça peut surprendre au début mais  c’est plus rentable ça évite de s’éterniser des heures et des heures à table et manger, manger, manger, manger, manger….

Petite particularité qui a son charme, les serveurs sont tous en pyjama-grenouillère !

20161106_111911

oui, il n’y a qu’une seule photo du brunch… mais je vous rappelle que le temps pour manger est compté donc pas de temps à perdre en prenant des photos ! Le temps, c’est de la bouffe.

Après ce banquet, il était plus que souhaitable de marcher un peu, on est donc allés à pied jusqu’au Grand Palais visiter l’exposition Hergé que vous pourrez voir jusqu’au 15 janvier 2017. Il s’agit bien d’une exposition sur Hergé et non Tintin donc on y trouve dès les premières salles des pièces issues de la collection privée d’Hergé, grand amateur d’art ce qui peut dérouter un peu. Mais rassurez-vous, on est très vite plongé dans l’univers de Tintin !

20161106_132918

Je dois dire que j’ai été agréablement surprise par cette exposition dont je n’attendais pas grand chose ne connaissant d’Hergé que Tintin justement. Cette rétrospective m’a permis de découvrir comment Hergé concevait ses bandes-dessinées : découpage, cadrage, crayonné, encrage, colorisation et comment son style s’est affiné avec le temps car on voit de près les planches originales des aventures de Tintin entre autres. J’ai découvert également un aspect de son travail que je ne connaissais pas : ses créations dans le domaine de la publicité ou l’art de « la réclame » réalisées dans les années 30.

20161106_144219

20161106_144351

20161106_144453

Mais j’ai tout de même un petit bémol concernant la scénographie qui ne respecte pas la chronologie. Même s’il s’agit de ne pas réduire Hergé à Tintin et de montrer sa passion pour la peinture et l’art contemporain, ce choix rend plus difficile la compréhension de l’œuvre d’Hergé dans le temps et le contexte historique.

Enfin, ne boudons pas notre plaisir, c’est avant tout une belle exposition sur un grand artiste de notre enfance et qu’un auteur de BD soit exposé au Grand Palais, ça change et c’est bien !

20161106_143739

Poster un commentaire

Classé dans Expositions

Artbook Marvel Comics, 75 ans d’art et de couvertures

2015-09-07 13.15.36

Au cours de mes pérégrinations en librairie, je suis tombée sur une perle, un artbook comme j’en ai rarement vu. Il ne s’agit pas seulement d’un beau livre avec de belles reproductions, il propose de découvrir l’histoire de l’éditeur de comics Marvel et l’évolution du genre comic book à travers un choix de 500 couvertures analysées des années 30 à nos jours.
Paru en mars 2015 à l’occasion des 75 ans de Marvel, ce magnifique ouvrage aux dimensions généreuses (35 x 26 cm) est un véritable bijou qui laisse la part belle aux illustrations en pleine page. Il retrace l’évolution du comic book de l’âge d’or (1938-1956) à l’âge moderne (à partir de 1986) en mettant en valeur les dessinateurs emblématiques du genre : Jack Kirby, John Buscema ou encore John Romita.
Les doubles pages expliquant la naissance d’une couverture, du croquis au crayonné encré, ainsi que les reproductions enrichies d’éléments d’analyse graphique et resituées dans leur contexte historique en font un livre référence extrêmement bien construit et à la portée de tous.

Le plus, deux reproductions prêtes à être encadrées!

 

2015-09-07 13.13.43

20150907_130705

2015-09-07 13.16.09

1 commentaire

Classé dans Artbook, BD adultes