Opération canelés

Voici une recette facile de canelés, testée et approuvée :

Pour une quinzaine de canelés :

1/2 l de lait

1 pincée de sel

2 oeufs entiers et 2 jaunes

1 gousse de vanille

1 à 2 cuillères de rhum

100 g de farine

250 g de sucre en poudre

50 g de beurre

un peu de fleur d’oranger

Faire bouillir le lait avec la vanille et le beurre

Mélanger la farine, le sucre puis incorporer les oeufs d’un seul coup, verser ensuite le lait bouillant.

Mélanger afin d’obtenir une pâte fluide type pâte à crêpes, laisser refroidir puis ajouter le rhum et la fleur d’oranger. Placer au réfrigérateur une heure.

Préchauffer le four à thermostat 10 (270°C).

Verser la pâte bien refroidie dans les moules en les remplissant au 3/4, enfournez 5 minutes et baisser le thermostat à 6 (180°C) et poursuivre la cuisson pendant une heure. Le canelé doit avoir une croûte brune et un intérieur bien moelleux.

20150607_103454_resized

4 Commentaires

Classé dans Cuisine

J’ai testé les Pasta magiques

pasta magiquesPasta Magiques de Sabrina Fauda-Rôle

Marabout, collection Les petits plats, 2015

 

Après la mode du gâteau magique testé il y a peu de temps, je suis tombée sur un livre de recettes reprenant la même idée : les Pasta Magiques. Et qu’ont-elles de magique ? Et bien, c’est très simple, on met tous les ingrédients (tomates, crevettes, saumon, courgettes, poulet ou jambon et j’en passe) pâtes y compris dans un plat pour une cuisson à feu moyen d’environ 15 minutes et on obtient un magnifique plat de pasta. Le concept du vite fait, facile, beau, bon et avec peu de vaisselle m’a tout de suite séduite. J’ai décidé de commencer par la recette de Pasta poisson, courgettes et crevettes :

Ingrédients pour 4 personnes

250 g de spaghetti complets n°5

200 g de crevettes décortiqués

2 courgettes en fines rondelles

250 g de mascarpone

le zeste d’un citron

le jus de 1/2 citron

1/2 citron coupé en rondelles

1 petit bouquet d’aneth

1 cube de bouillon de légumes

2 cuillères à soupe d’huile d’olive

1 cuillère à café de gros sel

2 tours de moulin à poivre

75 cl d’eau

Mettre tous les ingrédients dans une grande casserole en respectant l’ordre indiqué. Laisser cuire 15 minutes  environ sur feu moyen, en remuant régulièrement ; il doit rester 2 cm de liquide de cuisson à la fin (j’ai laissé cuire presque 20 minutes pour que la sauce réduise davantage).

collage_photocat

Ne paniquez pas si vous avez l’impression que les pâtes ne sont pas cuites, il faut laisser reposer 5 minutes hors du feu en remuant, les pâtes vont finir de cuire et la sauce va prendre la bonne consistance.

Voilà le résultat, ça ressemble à la photo et c’est délicieux avec beaucoup de goût!

photocat 3

Ce livre propose des recettes très variées avec divers types de pâtes comme les linguine, les fusilli, les penne, les macaroni ou encore les pâtes mafaldine et orechiette. Pour les recettes, vous n’aurez que l’embarras du choix, il y en a pour tous les goûts de la pasta viande à la veggie pasta en passant par la pasta fromage et elles ont toutes l’air délicieuses !

Les prochaines recettes à tester seront sûrement la « Pancetta tomates séchées » avec de la mozarella et des fusilli ou peut-être les pasta « Asperges bacon » ou la « Saumon thaï » avec du lait de coco… Et tout cela pour un tout petit prix (7€99) aux éditions Marabout, je vous conseille aussi d’aller faire un tour sur le site de Marabout côté cuisine qui fourmille d’infos sur les tendances culinaires et donne pleins d’idées de recettes, des bonnes adresses et si vous êtes chanceux vous gagnerez peut-être des livres de cuisine !

 

11 Commentaires

Classé dans Cuisine

C’est toi le printemps ? Ko Okada et Chiaki Okada

septembre 8

C’est toi le printemps ? Ko Okada et Chiaki Okada

Seuil Jeunesse, 2014

 Au cœur de la forêt vit une famille de lapins. Le petit dernier n’a pas encore vu le printemps, il ne connait que la neige. Et il est encore trop petit pour monter en haut de l’arbre comme ses frères et apercevoir la mer. Un matin alors que tout le monde dort à la maison, il entend des bruits de pas. Il pense que ça y est le printemps est arrivé alors il se précipite dehors et tombe nez à nez avec un gros ours blanc immense…

C’est toi le printemps ? est l’histoire d’une belle rencontre, de la naissance d’une amitié et de la volonté de grandir. Ces thèmes abordés avec douceur, tendresse et innocence sont parfaitement mis en valeur par les illustrations aux tons pastels de Chiaki Okada.

logoalbums2015-300x3003/10

1 commentaire

Classé dans Albums

J’ai testé le gâteau magique…

Vous n’avez pas pu échapper à la grande tendance culinaire du moment : le gâteau magique, une préparation et trois textures de gâteau différentes. Intriguée et suite à une provocation conversation avec un collègue, j’ai relevé le défi et testé cette nouvelle tendance.

J’ai choisi une recette de gâteau magique à la vanille prise au hasard sur internet. Mes collègues ont été mes cobayes et même s’ils l’ont trouvé bon, moi j’ai trouvé le résultat peu concluant, il y avait bien les trois couches de gâteau mais au goût, c’était fade et on ne sentait pas la vanille…

Mais comme je ne m’avoue jamais vaincue, j’ai décidé de retenter l’expérience avec une autre recette prise sur un blog chaudement recommandé par Aurélie, une amie qui cuisine très bien donc je lui fais confiance. Il s’agit du blog Marciatack.

Pour donner un peu plus de corps et de goût, j’ai choisi de faire un gâteau magique à la vanille et aux framboises (oui je sais que ce n’est pas la saison mais je m’en fous, j’aime dépenser un bras en framboises alors qu’il y en aura plein dans le jardin dans quelques mois) , voici la recette :

Ingrédients pour 8 à 10 personnes :

  • 4 oeufs
  • 150 g de sucre en poudre
  • 1cs d’eau
  • 125 g de beurre fondu
  • 115 g de farine
  • 500 ml de lait tiède
  • 1 gousse de vanille grattée
  • 250 g de framboises

20150321_140934

Préparation :

Préchauffez le four à 160°

Séparez les blancs des jaunes d’œufs, puis montez les blancs en neige et réservez.

A l’aide d’un batteur électrique (ce fut un fouet manuel pour moi), mélangez les jaunes d’œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange mousse, puis ajoutez le beurre fondu, les graines de vanille, puis la farine tamisée petit à petit (bon pour info, j’avoue que je ne tamise jamais la farine…).

Ajoutez enfin le lait et l’eau.

Et pour finir versez les blancs en neige dans la préparation. Il faut les casser à l’aide d’un fouet grossièrement en morceaux de la taille d’une noisette au maximum.

20150321_143612

Beurrez et farinez un plat de 23 cm de diamètre, déposez les framboises dans le fond du plat. Versez la pâte et enfournez pendant environ 60 min jusqu’à que le dessus du gâteau soit doré.

20150321_154104

Laissez refroidir puis mettez au frigo 4h minimum.

Saupoudrez de sucre glace avant de servir.

20150321_203206

Admirez les fameuses trois couches de gâteau : flan, crème et genre de génoise

Le gâteau magique a fait l’unanimité et a même pu accéder au Saint-Graal, être proposé au cours du déjeuner dominical.

BON DIMANCHE !

 Un petit conseil, on me souffle que ce gâteau serait encore meilleur si la vanille avait infusé dans le lait… à voir!

Retrouvez la recette originale  ICI

4 Commentaires

Classé dans Cuisine

Bigoudi, Delphine Perret et Sébastien Mourrain

bigoudi

Bigoudi

Delphine Perret et Sébastien Mourrain

Les fourmis rouges, 2014

Le hasard parfois fait bien les choses. Comme les tournées de bibliobus recommencent le mois prochain, je cherchais des albums à proposer aux bibliothécaires de mon secteur et au détour d’un rayonnage, je suis tombée sur cet album qui a eu un écho tout personnel.

Bigoudi est une vieille dame qui vit avec Alphonse son chien adoré à New York où elle a ses habitudes : le café de Luigi, le salon de coiffure d’Orlando, la boucherie de Georges, le cours de poterie avec Edna et le beau Bjorn, la salle de gym et les rendez-vous « thé-poker »….

Mais un jour, Alphonse rend son dernier souffle ce qui plonge Bigoudi dans un immense chagrin. Elle se rend compte qu’elle peut perdre tous ceux qu’elle aime et qu’elle ne veut plus jamais ressentir cette tristesse. Alors pour être sûr que ça ne recommence jamais, peut-être qu’il faut ne pas trop s’attacher, prendre de la distance, ne plus les voir. Et c’est ce qu’elle fait, jusqu’au jour où elle aperçoit un laveur de vitre à sa fenêtre…

Delphine Perret aborde un sujet difficile : le deuil, l’absence et comment un jour, on s’en remet. Le texte est subtil, sensible et souvent drôle et c’est là que réside la force de cet album, c’est bien le rire partagé qui sort Bigoudi de sa douleur.

Cette histoire si juste de Delphine Perret portée par les illustrations délicates de Sébastien Mourrain m’a touchée. C’est un gros coup de coeur !

Le site de Delphine Perret

Le blog de Sébastien Mourrain

logoalbums2015-300x3002/10

1 commentaire

Classé dans Albums

Wonderball de Fred Duval, Jean-Pierre Pécau et Colin Wilson

Wonderball

Wonderball, t1 : Le chasseur
Scénario de Fred Duval et Jean-Pierre Pécau
Dessins de Colin Wilson
Delcourt, 2014

Wonderball est une nouvelle série polar très prometteuse ayant pour cadre le San Fransisco des années 60 à 80. Portée par un inspecteur charismatique, surnommé Wonderball à cause d’une friandise américaine, sorte de kinder surprise qu’il mange à longueur de journée. L’inspecteur Spadaccini « le flic le plus désaxé de la ville » est brillant mais il vaut mieux éviter de le chatouiller, il réagit à l’instinct sans se soucier des règles, ce qui pour un flic peut poser quelques problèmes…
Le tome 1 intitulé Le chasseur s’ouvre sur une scène de meurtre spectaculaire, 9 personnes tuées en 9 secondes en plein jour dans une rue de San Francisco. La rapidité, la précision des tirs ainsi que l’arme utilisée évoquent les méthodes de Lee Harvey Oswald « Ozzie », l’assassin du Président Kennedy. Au fil de son enquête, Spadaccini découvre l’existence des alpha, des tueurs sur-entraînés et « boostés » dotés de capacités quasi hors normes.
Ce 1er tome ne se contente pas de poser l’intrigue ou de présenter les personnages. On entre directement dans le vif du sujet, le scénario est très rythmé, les éléments de la série se mettent en place et s’enchainent rapidement, c’est efficace et bien ficelé. Les dessins de Colin Wilson nous immergent totalement dans une ambiance noire et brutale.
Hâte de connaitre la suite qui sort le 1er avril 2015 !

9782756039329_pl039782756039329_pl04

2 Commentaires

Classé dans BD adultes

Un océan d’amour, Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione

9782756062105v

Un océan d’amour, Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione

Delcourt, 2014

Mais quelle claque cette BD !

Quand j’ai vu que c’était Wilfrid Lupano au scénario, j’étais pratiquement sûre que ça allait me plaire ! Il faut dire que mes derniers coups de coeur BD sont de lui : Les vieux Fourneaux, La série L’homme qui n’aimait pas les armes à feu, Le singe d’Hartlepool…). Sauf que cette fois, c’est différent. Un océan d’amour est une bande-dessinée sans texte ce qui peut surprendre au départ mais en faite, pas du tout, car l’histoire est narrée et dessinée comme un film d’animation, c’est très vivant et dynamique au point d’avoir le sentiment à la fin de l’album d’avoir lu une histoire, j’ai beaucoup pensé aux Triplettes de Belleville réalisé par Sylvain Chomet pour l’expressivité des visages et des corps notamment.

L’histoire s’ouvre sur une scène quotidienne dans la vie d’un marin breton, Monsieur se lève et écoute la météo avant de prendre la mer pendant que Madame, d’une main de fer, prépare le repas et gère l’intendance. Puis c’est le départ, sauf que ce jour-là rien ne se passe comme prévu. Le petit bateau de pêche se retrouve coincé dans les filets d’un énorme chalutier… Le soir venu au port, Madame attend mais personne n’arrive. N’écoutant qu’elle-même et persuadée que son marin est là quelque part, elle part à sa recherche, s’en suit alors une folle aventure avec moults rebondissements des cuisines d’un ferry en passant par Cuba…

Il faut voir cette imposante bigoudène au caractère bien trempé remuer ciel et terre pour son tout petit marin à lunette ! cette histoire d’amour n’est pas romantique ou tragique comme on peut en voir entre deux personnages jeunes et beaux, on n’est pas dans Titanic. Mais elle est poétique, tendre, drôle, épique avec un couple ancré dans la vie quotidienne et dans ce qu’elle demande d’efforts à chaque instant et c’est un gros coup de coeur.

9782756062105_pl02

9782756062105_pl04

5 Commentaires

Classé dans BD adultes

Jour de neige, Delphine Chedru

couverture-jour-de-neige

Jour de neige, Delphine Chedru

Autrement jeunesse, 2013

Jour de neige est un album cartonné tout simple sans texte. On suit un petit oiseau à travers la forêt un jour de neige. D’abord, un flocon puis deux et la neige tombe sans discontinuer. Quand ça s’arrête enfin, le sol  est immaculé. C’est le moment pour les animaux de pointer le bout de leur nez laissant leur empreinte sur ce manteau blanc.

L’album repose sur un jeu d’observation : à qui appartiennent ces traces sur le sol? A un ours, un cerf, un lapin… il y a quelques indices cachés ici et là et les réponses à la fin de l’album.
Les illustrations aux tons verts et bleutés réalisées par ordinateur créent une ambiance hivernale douce et feutrée. Et puis, la chute inattendue qui fait sourire.

Encore un bel ouvrage de Delphine Chedru dont j’aime beaucoup le travail.

 

logoalbums2015-300x300

1/10

1 commentaire

Classé dans Albums tout-petits

Et Toque !

Et Toque ! est un jeu de société édité par Libellud en 2011 que j’ai découvert il y a quelques temps dans le cadre de mon travail. J’ai profité des fêtes pour le tester en famille et il a remporté un grand succès.

Le principe est simple, il s’agit de créer un menu selon un thème imposé par exemple : le repas geek, le repas de conte de fée, le repas de star ou encore le repas musical…et de faire deviner son thème ainsi que le thème des autres joueurs donc plus on est nombreux, plus c’est drôle.

Au début du jeu, chaque joueur pioche ses 12 tuiles « ingrédients » et prend avec fébrilité une carte thème de repas. Ensuite, il compose tant bien que mal un menu avec les ingrédients dont il dispose, il doit utiliser au minimum 4 tuiles. Il place les tuiles sur l’ardoise magnétiques et peut ajouter des mots de liaison entre les différents ingrédients.

Quand tous les menus sont composés, les cartes thème sont mélangées et sont lues à voix haute. Les joueurs lisent également leur menu, on découvre à cette occasion l’inventivité et la créativité de certains… ensuite, chacun essaie deviner à quel repas correspond les cartes thème.

Alors je vois d’ici les petits malins qui composeraient un menu pas du tout en lien avec leur thème pour que les autres joueurs ne puissent pas le deviner et bien sachez que ça serait un mauvais calcul puisque l’on récupère des points en trouvant le thème des joueurs mais aussi quand ils réussissent à deviner notre thème !

20150104_171252_resized

20150104_171549_resized

Un exemple pour un repas sur la banquise, voici mon menu :

« Tartare de gambas

thon aux agrumes

Une algue tendre aux fruits de la passion »

Bon appétit !

2 Commentaires

Classé dans Jeux de société

Escapade hivernale à Tenerife

Partir ailleurs au soleil en bonne compagnie en plein mois de décembre juste avant les fêtes… c’est un luxe dont j’avais bien besoin.

Partir par – 3 ° avec son gros manteau et arriver sur  l’île de Tenerife  avec 20 °, oui Caroline « Il fait soleil » sémantiquement c’est tout à fait acceptable 😉

Un petit air de Miami Vice

Un petit air de Miami Vice

 

Découvrir Puerto de la Cruz, ses restos aux ambiances lounge, sa fête foraine flippante, sa playa de Martianez… Avoir des réflexions existentielles  : être ou ne pas être une « poche », « essence ou gazole »…

Puerto de la Cruz

Puerto de la Cruz

Frôler la mort pour aller à la Punta de Teno au bout du monde, si si la route avait des allures d’apocalypse ! Déambuler dans les ruelles de Masca, un joli petit village perché sur un rocher. Manger canarien : du mojo, des papas arrugadas (pommes de terre cuites à l’eau avec beaucoup de gros sel) et du miel de palmier. Se garer sur un parking privé et trouver porte close au moment de récupérer la voiture, se dire que ça ne peut pas être pire et là, il commence à pleuvoir !

Punta de Teno

Punta de Teno

Masca

Masca

Se rendre compte que notre niveau d’espagnol ne nous permet de commander qu’une assiette pour 3… par contre pas de soucis pour commander tres canas de doradas (bière locale).

Aller voir les shows des dauphins, des orques, des lions de mer au Loro parque, avoir envie de libérer les pingouins, se demander si les copines ne vont pas tenter de ramener un suricate dans leur sac à dos, être obligée de finir son assiette à cause d’un serveur bizarre (« reste tranquille, je suis pas ton corazon »).

Loro Parque

Loro Parque

Découvrir les magnifiques paysages lunaires autour du volcan du Teide, voir les Roques de Garcia, faire du téléphérique, être en hypoglycémie et faire une sieste dans la voiture pendant que les deux courageuses en bavent au milieu de nulle part. Rentrer à l’hôtel par des raccourcis plutôt surprenants, c’est normal qu’il n’y ait plus de bitume sur la route ? Mais se réconforter le soir avec une grosse paëlla marisco à la lueur d’une bougie face à la mer avec un verre de Sangria.

Le Teide

Le Teide

Marcher dans les rues de la Laguna, ville typique de l’architecture canarienne avec des rues étroites bordées de maisons aux façades colorées et balcons sculptés. Manger traditionnel dans un resto qui ne paie pas de mine  El peton à San Andres, un petit village de pêcheurs. Se dépêcher d’aller à la playa de las Teresitas, une plage de sable blanc et se baigner en plein mois de décembre. Se faire défier pour aller nager dans la piscine de l’hôtel entourée de vieux touristes allemands : challenge accepted ! Dommage qu’on ait oublié nos serviettes :). Devenir quelque peu hystériques chez Stradivarius. Passer notre dernière soirée au Papaya, coup de coeur pour ce restaurant de Puerto de la Cruz, un patio, un joli déco, du bon vin, des chouettes copines quoi de plus ?

 

La Laguna, San Andres, la Playa de las Teresitas

La Laguna, San Andres, la Playa de las Teresitas

 

Le papaya à Puerto de la Cruz

Le papaya à Puerto de la Cruz

 

 

8 Commentaires

Classé dans Escapades