Archives de Catégorie: Edition

Lo hadi Comptines et berceuses basques

S’il y a bien une maison d’édition que j’aime particulièrement, ce sont les éditions Didier Jeunesse. Leur travail autour de l’oralité que ce soit avec le conte, les comptines, les berceuses ou les chansons est admirable. Grâce à la diversité de leurs collections, ils permettent à chacun de découvrir un patrimoine musical très riche et cela dès le plus jeune âge. La collection « Mes premiers livres disques » par exemple proposent de petits albums tout en carton favorisant l’éveil musical des tout-petits, la collection « Contes et opéras » s’attache à faire découvrir les grands classiques de l’opéra mais la collection que je préfère est « Comptines du monde ». Cette merveilleuse collection nous emmène aux confins du monde, du Brésil au Sénégal en passant par la Grèce et l’Inde. Chantal Grosléziat (par qui j’ai eu la chance d’être formée) et Nathalie Soussana se chargent du travail de collectage et la maison d’édition fait appel à des illustrateurs comme Nathalie Novi, Aurélia Fronty et Elodie Nouhen dont les univers sont souvent très colorés et chaleureux.

 

9782278065349-T

Lo Hadi, Comptines et berceuses basques

Chantal Grosléziat, Jean-Christophe Hoarau (arrangement), Lucile Placin (illustrations)

Didier jeunesse, 2014

Parmi leurs dernières parutions, Lo Hadi comptines et berceuses basques a retenu mon attention (peut-être parce que j’y ai passé mes vacances, à moins que ce ne soit à cause d’un basque…Bixente bien sûr !).

Ce livre-disque réalisé en partenariat avec la maison d’édition basque Elkar est un coup de coeur que je ne me lasse pas d’écouter. Il regroupe 24 mélodies chantées par des enfants ou par de grands artistes basques : Maddi Oihenart, Juan Mari Beltran, Pantxika Solorzano… l’ensemble est très agréable à entendre c’est entraînant, joyeux mais aussi parfois très émouvant. Les illustrations aux couleurs chaudes de Lucile Placin apportent beaucoup de poésie et de gaieté et les commentaires à la fin de l’ouvrage permettent de mieux connaître l’histoire et les spécificités de chaque chanson.

Même si je ne comprends pas la langue basque, certaines musiques donnent des frissons… Mention spéciale à Ama dont vous pouvez écouter un extrait ICI et à Ninano, berceuse créée par la poétesse Itxaro Borda et par la chanteuse Maddi Oihenart.

Et pour ceux qui auraient la chance d’être près de Bayonne le mercredi 12 novembre, Didier jeunesse et les éditions Elkar présentent ce livre-disque en présence des musiciens et de Chantal Grosléziat au Musée basque de Bayonne. Toutes les infos ICI.

 

20140827_160413

 

logoalbums2014

5/10

6 Commentaires

Classé dans Albums, Edition

Quand il pleut, Junko Nakamura

Dans le cadre de mon travail, j’ai eu la chance de rencontrer Christine Morault, directrice et fondatrice des éditions MeMo. C’est un vrai plaisir de l’écouter parler de son métier d’éditrice, du choix des auteurs et des textes en passant par le choix de l’impression des ouvrages en tons directs et du papier « bouffant » qui expliquent la douceur du papier, la radiance des couleurs que l’on perçoit quand on a un de leurs ouvrages dans les mains. Cette exigence de qualité est perceptible à la fois sur le fond et la forme.

En 2013, c’étaient les 20 ans des éditions MeMo et pour l’occasion, deux cahiers ont été conçus,  ils racontent comment sont nés certains titres, toujours des aventures humaines, des rencontres insolites. Ils sont téléchargeables sur le site des éditions MeMo.

 

Quand il pleut, Junko Nakamura

Editions MeMo, 2014

Un enfant est réveillé de sa sieste par la pluie, il enfile son ciré jaune et sort de la maison avec sa maman pour ranger le linge.  Il en profite pour observer le jardin : la terre qui absorbe l’eau, le chien qui s’ennuie dans sa niche, les oiseaux qui s’abritent sous les branches… Et puis, vient l’éclaircie et chacun reprend ses occupations, le chien va jouer, l’oiseau va chercher à manger et papa va étendre le linge, seul le chat continue sa sieste.

Voici un album comme je les aime, tout en douceur et en économie de mots. Les illustrations aux teintes vertes et brunes permettent de sentir l’atmosphère si particulière d’une averse quand le temps est comme suspendu et que chacun attend l’accalmie. Les phrases courtes, une par double-page, laissent la place aux silences pour mieux ressentir l’instant. Pour l’enfant, ce moment est propice à toutes sortes de découverte des sens, il goûte la pluie, hume l’odeur du jardin humide et c’est tout un univers feutré et rassurant qui s’ouvre à lui.  Empreint de poésie et de délicatesse, cet ouvrage est une vraie merveille.

A noter : le nouveau Mélanie Rutten, La source des jours paraitra le 18 septembre !

 

logoalbums20144/10

Poster un commentaire

Classé dans Albums tout-petits, Edition