Films d'animation adulte

Louise en hiver

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler d’un superbe film d’animation sorti en 2016 : Louise en hiver.

Ce petit bijou d’1h13 a été réalisé par Jean-François Laguionie (Le tableau et L’ile de Black Mor entre autres) et a reçu le Grand Prix du festival international d’animation d’Ottawa, au Canada.

Nous sommes dans une petite station balnéaire au bord des falaises à Biligen sur Mer. Ne cherchez pas, c’est un endroit imaginaire. Peut-être  quelque part en Bretagne ou en Normandie.  Les falaises vertigineuses et d’un blanc nacré m’ont plutôt évoqué la Somme et des villages comme Ault mais peu importe, chacun situera l’histoire où il le souhaite !

C’est la fin de l’été, les vacanciers sont partis, le village se vide de ses habitants, une tempête se prépare. Louise s’apprête à partir aussi pour passer l’hiver à la ville. Mais rien ne se passe comme prévu, elle rate le dernier train de la saison et se retrouve seule dans un village déserté, sans électricité ni moyen de communication…

Cette vieille dame va alors décider d’affronter la tempête et l’hiver par ses propres moyens. Elle est livrée à elle-même, à la solitude, à ses souvenirs mais elle est aussi totalement libre et c’est cette liberté qu’elle va saisir avec détermination et fantaisie.  Louise s’offre une parenthèse hors du temps, parfois plongée dans ses souvenirs, confondant le passé et le présent, parfois faisant preuve d’un sens pratique hors du commun. Ainsi, elle construit une cabane sur la plage parce que sa maison est devenue trop humide et qu’elle veut voir le soleil se lever chaque matin sur la mer, elle improvise aussi un potager là où la terre est la plus fertile…

Certains jours, la solitude se fait plus pesante, elle se laisse envelopper dans une douce nostalgie proche du rêve. Dans ces moments là, la gravité de la situation étreint le cœur. Mais la luminosité, les couleurs pastel ainsi que la douceur et la force qui émanent de Louise donnent une dimension résolument optimiste à ce film.

Un immense coup de cœur pour moi.

 

Dessin préparatoire de Louise en hiver : cabane de Louise – vue nord © J.-F. Laguionie

 

Publicités

Un commentaire sur “Louise en hiver

  1. Je suis arrivée ici en faisant une recherche sur Ault, je connais très bien le bois de Cise.
    Quelle belle surprise ! J’ai regardé la bande annonce du film d’animation, j’espère pouvoir le voir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s