Archives mensuelles : janvier 2015

Un océan d’amour, Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione

9782756062105v

Un océan d’amour, Wilfrid Lupano et Grégory Panaccione

Delcourt, 2014

Mais quelle claque cette BD !

Quand j’ai vu que c’était Wilfrid Lupano au scénario, j’étais pratiquement sûre que ça allait me plaire ! Il faut dire que mes derniers coups de coeur BD sont de lui : Les vieux Fourneaux, La série L’homme qui n’aimait pas les armes à feu, Le singe d’Hartlepool…). Sauf que cette fois, c’est différent. Un océan d’amour est une bande-dessinée sans texte ce qui peut surprendre au départ mais en faite, pas du tout, car l’histoire est narrée et dessinée comme un film d’animation, c’est très vivant et dynamique au point d’avoir le sentiment à la fin de l’album d’avoir lu une histoire, j’ai beaucoup pensé aux Triplettes de Belleville réalisé par Sylvain Chomet pour l’expressivité des visages et des corps notamment.

L’histoire s’ouvre sur une scène quotidienne dans la vie d’un marin breton, Monsieur se lève et écoute la météo avant de prendre la mer pendant que Madame, d’une main de fer, prépare le repas et gère l’intendance. Puis c’est le départ, sauf que ce jour-là rien ne se passe comme prévu. Le petit bateau de pêche se retrouve coincé dans les filets d’un énorme chalutier… Le soir venu au port, Madame attend mais personne n’arrive. N’écoutant qu’elle-même et persuadée que son marin est là quelque part, elle part à sa recherche, s’en suit alors une folle aventure avec moults rebondissements des cuisines d’un ferry en passant par Cuba…

Il faut voir cette imposante bigoudène au caractère bien trempé remuer ciel et terre pour son tout petit marin à lunette ! cette histoire d’amour n’est pas romantique ou tragique comme on peut en voir entre deux personnages jeunes et beaux, on n’est pas dans Titanic. Mais elle est poétique, tendre, drôle, épique avec un couple ancré dans la vie quotidienne et dans ce qu’elle demande d’efforts à chaque instant et c’est un gros coup de coeur.

9782756062105_pl02

9782756062105_pl04

5 Commentaires

Classé dans BD adultes

Jour de neige, Delphine Chedru

couverture-jour-de-neige

Jour de neige, Delphine Chedru

Autrement jeunesse, 2013

Jour de neige est un album cartonné tout simple sans texte. On suit un petit oiseau à travers la forêt un jour de neige. D’abord, un flocon puis deux et la neige tombe sans discontinuer. Quand ça s’arrête enfin, le sol  est immaculé. C’est le moment pour les animaux de pointer le bout de leur nez laissant leur empreinte sur ce manteau blanc.

L’album repose sur un jeu d’observation : à qui appartiennent ces traces sur le sol? A un ours, un cerf, un lapin… il y a quelques indices cachés ici et là et les réponses à la fin de l’album.
Les illustrations aux tons verts et bleutés réalisées par ordinateur créent une ambiance hivernale douce et feutrée. Et puis, la chute inattendue qui fait sourire.

Encore un bel ouvrage de Delphine Chedru dont j’aime beaucoup le travail.

 

logoalbums2015-300x300

1/10

1 commentaire

Classé dans Albums tout-petits

Et Toque !

Et Toque ! est un jeu de société édité par Libellud en 2011 que j’ai découvert il y a quelques temps dans le cadre de mon travail. J’ai profité des fêtes pour le tester en famille et il a remporté un grand succès.

Le principe est simple, il s’agit de créer un menu selon un thème imposé par exemple : le repas geek, le repas de conte de fée, le repas de star ou encore le repas musical…et de faire deviner son thème ainsi que le thème des autres joueurs donc plus on est nombreux, plus c’est drôle.

Au début du jeu, chaque joueur pioche ses 12 tuiles « ingrédients » et prend avec fébrilité une carte thème de repas. Ensuite, il compose tant bien que mal un menu avec les ingrédients dont il dispose, il doit utiliser au minimum 4 tuiles. Il place les tuiles sur l’ardoise magnétiques et peut ajouter des mots de liaison entre les différents ingrédients.

Quand tous les menus sont composés, les cartes thème sont mélangées et sont lues à voix haute. Les joueurs lisent également leur menu, on découvre à cette occasion l’inventivité et la créativité de certains… ensuite, chacun essaie deviner à quel repas correspond les cartes thème.

Alors je vois d’ici les petits malins qui composeraient un menu pas du tout en lien avec leur thème pour que les autres joueurs ne puissent pas le deviner et bien sachez que ça serait un mauvais calcul puisque l’on récupère des points en trouvant le thème des joueurs mais aussi quand ils réussissent à deviner notre thème !

20150104_171252_resized

20150104_171549_resized

Un exemple pour un repas sur la banquise, voici mon menu :

« Tartare de gambas

thon aux agrumes

Une algue tendre aux fruits de la passion »

Bon appétit !

2 Commentaires

Classé dans Jeux de société

Escapade hivernale à Tenerife

Partir ailleurs au soleil en bonne compagnie en plein mois de décembre juste avant les fêtes… c’est un luxe dont j’avais bien besoin.

Partir par – 3 ° avec son gros manteau et arriver sur  l’île de Tenerife  avec 20 °, oui Caroline « Il fait soleil » sémantiquement c’est tout à fait acceptable 😉

Un petit air de Miami Vice

Un petit air de Miami Vice

 

Découvrir Puerto de la Cruz, ses restos aux ambiances lounge, sa fête foraine flippante, sa playa de Martianez… Avoir des réflexions existentielles  : être ou ne pas être une « poche », « essence ou gazole »…

Puerto de la Cruz

Puerto de la Cruz

Frôler la mort pour aller à la Punta de Teno au bout du monde, si si la route avait des allures d’apocalypse ! Déambuler dans les ruelles de Masca, un joli petit village perché sur un rocher. Manger canarien : du mojo, des papas arrugadas (pommes de terre cuites à l’eau avec beaucoup de gros sel) et du miel de palmier. Se garer sur un parking privé et trouver porte close au moment de récupérer la voiture, se dire que ça ne peut pas être pire et là, il commence à pleuvoir !

Punta de Teno

Punta de Teno

Masca

Masca

Se rendre compte que notre niveau d’espagnol ne nous permet de commander qu’une assiette pour 3… par contre pas de soucis pour commander tres canas de doradas (bière locale).

Aller voir les shows des dauphins, des orques, des lions de mer au Loro parque, avoir envie de libérer les pingouins, se demander si les copines ne vont pas tenter de ramener un suricate dans leur sac à dos, être obligée de finir son assiette à cause d’un serveur bizarre (« reste tranquille, je suis pas ton corazon »).

Loro Parque

Loro Parque

Découvrir les magnifiques paysages lunaires autour du volcan du Teide, voir les Roques de Garcia, faire du téléphérique, être en hypoglycémie et faire une sieste dans la voiture pendant que les deux courageuses en bavent au milieu de nulle part. Rentrer à l’hôtel par des raccourcis plutôt surprenants, c’est normal qu’il n’y ait plus de bitume sur la route ? Mais se réconforter le soir avec une grosse paëlla marisco à la lueur d’une bougie face à la mer avec un verre de Sangria.

Le Teide

Le Teide

Marcher dans les rues de la Laguna, ville typique de l’architecture canarienne avec des rues étroites bordées de maisons aux façades colorées et balcons sculptés. Manger traditionnel dans un resto qui ne paie pas de mine  El peton à San Andres, un petit village de pêcheurs. Se dépêcher d’aller à la playa de las Teresitas, une plage de sable blanc et se baigner en plein mois de décembre. Se faire défier pour aller nager dans la piscine de l’hôtel entourée de vieux touristes allemands : challenge accepted ! Dommage qu’on ait oublié nos serviettes :). Devenir quelque peu hystériques chez Stradivarius. Passer notre dernière soirée au Papaya, coup de coeur pour ce restaurant de Puerto de la Cruz, un patio, un joli déco, du bon vin, des chouettes copines quoi de plus ?

 

La Laguna, San Andres, la Playa de las Teresitas

La Laguna, San Andres, la Playa de las Teresitas

 

Le papaya à Puerto de la Cruz

Le papaya à Puerto de la Cruz

 

 

8 Commentaires

Classé dans Escapades