Archives mensuelles : janvier 2014

Challenge Hayao Miyazaki

Fleur du blog Un oeil, des mots lance un challenge qui me plait beaucoup. Il s’agit de chroniquer un film ou plusieurs films d’Hayao Miyazaki ou des studios Ghibli ou encore un livre dont il s’est inspiré.

J’ai prévu d’aller voir Le vent se lève son tout dernier film et je reverrai avec plaisir Arietty, le petit monde des chapardeurs réalisé par Hiromasa Yonebayashi et scénarisé par Miyazaki que j’avais adoré. Côté livres se sera sûrement Le vent dans les saules de Kenneth Grahame.

Si vous voulez y participer aussi, rdv ICI

challenge_miyazaki_03

Publicités

3 Commentaires

Classé dans Challenge

La tête en l’air, Ignacio FERRERAS

indexLa tête en l’air : ma famille, mes amis, mes oublis…

Ignacio Ferreras

Bac Films, 2013

La tête en l’air est un film d’animation d’Ignacio Ferreras adapté de la bande dessinée de Paco Roca. Il aborde avec beaucoup de justesse et de délicatesse, le thème de la vieillesse et de son fléau : la maladie d’Alzheimer.

Alors, je ne vous dirai pas que c’est léger, que ça met de bonne humeur parce que cette maladie fait peur, parce qu’elle est incurable et qu’elle dépossède les gens de leur vie mais malgré la lourdeur du sujet, Ignacio Ferreras réalise un film à la fois poignant, drôle et poétique.

Il suit le quotidien d’Emilio dans sa nouvelle vie à la maison de retraite entre ses petites défaillances qui risquent de le précipiter à l’étage des « causes perdues » et son compagnon de chambre Miguel, sorte de parrain de la RPA, qui fera tout pour que ça n’arrive pas.

la-tete-en-air1

La scène d’ouverture est particulièrement réussie et très émouvante : on voit un directeur de banque dans la force de l’âge, sûr de lui, qui refuse un prêt à un jeune couple.  Le jeune homme est furieux et s’adresse à son banquier en l’appelant « papa »… puis l’image se modifie, le décor change, le visage du directeur de banque vieillit et on le voit dans son lit refusant de finir sa soupe face à son fils et sa belle-fille, on comprend alors que l’esprit de ce vieux monsieur était parti bien loin dans ses souvenirs.

Le film ne sombre pourtant jamais dans le drame grâce à de petites échappées humoristiques : une dernière fugue, une improbable séance de gym et surtout les combines de Miguel. Ces moments volés à un quotidien monotone permettent de mettre à distance une réalité souvent grave et parfois cruelle avec beaucoup de fantaisie.

A noter : La première édition, aujourd’hui épuisée, de la bande dessinée de Paco Roca est parue en 2007 aux éditions Delcourt avec le titre Rides. Delcourt a réédité cette BD en 2013 avec le titre La tête en l’air.

1 commentaire

Classé dans Films d'animation adulte

Grand sommeil et petits lits

Hérisson du Blog Délivrez des livres a eu la merveilleuse idée de relancer le challenge Je lis aussi des albums. Je me suis inscrite au niveau bleu soit 10 albums à chroniquer et j’espère bien aller au bout pas comme l’année dernière…

Ma première chronique est pour l’album Grand sommeil et petits lits de Giovanna Zoboli et Simono Mulazzani publié aux éditions Albin Michel.

Grand_sommeil_et_petits_lits_COUV

C’est le soir, chacun est dans son lit : les ours, le coq, la poule, le lion même les dromadaires dans leurs lits jumeaux… Tout le monde dort, bercé par les quatrains en rimes de Giovanna Zoboli.

Le texte est musical bien sûr mais surtout le vocabulaire est riche et précis. J’aime les albums qui, même s’ils sont destinés aux tout-petits (ici à partir de 2 ans), témoignent d’une certaine exigence d’écriture. Même si les enfants ne sauront peut-être pas ce qu’est un mandrill, un étourneau ou un tapir, ça éveille leur curiosité et leur imagination.

La richesse du texte et les dimensions généreuses de l’album invitent à être attentif aux superbes illustrations de Simona Mulazzani. Elles sont propices à des jeux d’observation et de comptage : y a-t-il bien sept chevreaux et huit bassets dans leurs lits bateaux ? Le loir et le blaireau ont-ils le même pyjama ? L’éléphant a-t-il une couette étoilée ?

Cet album est une petite merveille de douceur et de tendresse et un gros coup de coeur pour moi.

Grand sommeil et petits lits_Page_1

Davantage d’illustrations sur le blog d’Albin Michel.

logoalbums20141/10

5 Commentaires

Classé dans Albums tout-petits