Archives mensuelles : mars 2013

Luther

Luther_Serie_de_TV-712888663-largeLuther est une série policière britannique créée par Neil Cross. Diffusée en 2010 au Canada et aux Etats-Unis, elle est arrivée sur nos écrans en 2012 sur Canal+. Comme souvent dans les séries anglaises, il y a peu d’épisodes : 6 pour la saison 1, seulement 4 pour la saison 2 et la saison 3 qui est en cours de tournage en comptera également 4.

Luther, c’est d’abord un enquêteur charismatique porté par Idris Elba qui crève littéralement l’écran. John Luther est physiquement imposant, massif, il est extrêmement intelligent et intuitif mais aussi brisé, torturé, violent, toujours sur le fil. Ce qui compte pour lui, plus que tout le reste, c’est de faire ce qui est juste, peu importe les moyens qu’il met en oeuvre pour y arriver. Ce personnage borderline et extrême ne s’embarrasse pas de la légalité et ne craint pas pour sa vie. La série repose entièrement sur ses épaules, il est vraiment impressionnant, je suis tombée sous le charme !

ruth-wilson

Luther, c’est aussi la relation ambiguë entre John Luther et Alice Morgan qui sous-tend toute la première saison et la deuxième saison même si Alice y apparaît peu, son ombre veille sur l’enquêteur. Luther fait la connaissance d’Alice dès le premier épisode de la saison 1 : il enquête sur le meurtre des parents de la jeune femme. Très vite, il la soupçonne de ce double-homicide mais il n’a aucune preuve… Difficile d’en dire plus mais le personnage très troublant d’Alice Morgan joué avec brio par Ruth Wilson apporte beaucoup de piquant, de profondeur et une pointe de folie à la série.

luther_image_01_idris_elba-600x419

Luther est aussi une série policière qui ne sacrifie pas la qualité des enquêtes. L’unité spécialisée dans les crimes les plus graves à laquelle appartient John Luther nous amène dans les rues de Londres à la rencontre d’effroyables serials killers. Chaque épisode s’ouvre sur une scène de meurtre, on sait tout de suite qui est le meurtrier. L’intérêt de l’enquête se situe dans la traque à laquelle se livre Luther et au duel qui s’instaure entre le meurtrier et lui. Alors bien sûr, c’est noir, c’est sanglant mais c’est surtout très prenant.

Et pour finir, Luther, c’est aussi un générique d’ouverture envoûtant que je ne me lasse pas d’écouter en attendant la saison 3 : Paradise Circus de  Massive Attack.

Animation Flash
J’ai ouï-dire qu’Idris Elba était pressenti pour prendre la suite de Daniel Craig dans James Bond et même si Daniel Craig est de loin mon James Bond préféré, je ne suis pas contre voir Idris Elba dans ce rôle. C’est dire, je suis convaincue par sa performance!

Poster un commentaire

Classé dans Série TV

Tony Chu, Détective cannibale

tonychu.0

Tony Chu, détective cannibale

tome 1 : Goût décès

 Tony Chu est inspecteur et un bon inspecteur. Il faut dire qu’il a un « don » assez particulier mais ça n’est pas un don très glamour à la « Heroes », pas de téléportation ni de régénération cellulaire ou de télépathie, non, rien de tout cela. Tony Chu est un cibopathe, c’est à dire qu’il est capable de connaitre l’origine, l’histoire et les émotions de tout ce qu’il mange. Pratique, me direz vous et bien pas vraiment, voyez un peu ce que ça donne :

selection_comics_chu_cibopathe

Tony Chu est donc un détective cibopathe ce qui signifie que pour résoudre ses enquêtes, il est souvent contraint à goûter des cadavres, qu’ils soient victimes ou meurtriers et même certains indices comme un bout de doigt ou un vieux chien crevé conservé sous scellé… mais point de cannibalisme malgré le titre, Tony Chu mange des êtres vivants par devoir et non par goût.

C’est ce don qui lui a permis d’être recruté en tant qu’agent de la division des crimes spéciaux au département de la RAS (répression des aliments et stupéfiants) au sein de l’agence internationale de maintien de l’ordre, rien que ça !

Cette division a pour but d’élucider les meurtres liés au trafic de volaille. Et oui, l’épidemie de grippe aviaire a fait des millions de victimes et a eu pour conséquence l’interdiction de consommer du poulet et comme toute interdiction, ça a permis le développement d’un marché parallèle contre lequel Tony Chu, son ignoble collègue Mike Applebee (qui se fait un malin plaisir de lui donner à manger…) et l’agent Mason Savoy doivent lutter.

Ce comics a reçu l’Eisner award de la meilleure nouvelle série et on comprend pourquoi, c’est original, barré, gore, parfois trash, souvent très drôle. Les illustrations de Rob Guillory évoquent l’univers du cartoon, les personnages ont de sacrées gueules et l’intrigue est pleine de rebondissements complètement inattendus, bref, on ne s’ennuie pas une seconde.

Poster un commentaire

Classé dans BD adultes

Toi, mon chat de Kwon Yoonjoo

41+Zj9mqrUL._SL500_AA300_

Toi, mon chat de Kwon Yoonjoo

Zulma, 2006

Kwon Yoonjoo est photographe et graphiste d’origine coréenne. Elle s’est fait connaitre grâce au journal de Snowcat, un site où elle publie régulièrement les aventures de son chat.

J’ai découvert ses livres : Toi, mon chat et Mon chat, la vie et moi, par hasard en librairie et j’ai tout de suite accroché à cet univers, ce mélange de photographies, dessins et aquarelles.

Dans Toi, mon chat, elle raconte l’existence de son chat entre mariage et enfant avec humour et tendresse et pose un regard bienveillant sur son félin. Ses dessins décrivent toutes sortes de situations et de particularités, bien connues des propriétaires de chats : leur façon de toujours vouloir boire l’eau au robinet, leur regard plus qu’insistant quand c’est l’heure de la pâté, ou leur volonté de garder un air digne alors qu’ils ont la goutte au museau ! Elle accorde également une large place aux superbes photographies qui témoignent de la dévotion totale qu’elle porte à son animal.

J’adore les chats donc forcément ce livre m’a plu et j’ai trouvé le concept intéressant mais il y a un petit bémol. J’avoue que je m’attendais quand même à davantage de dessins et d’humour, disons que je trouve que l’ensemble est assez léger surtout pour la modique somme de 25 euros…

Notons tout de même que cet ouvrage a reçu le prix 30 millions d’amis !

IMGP2772

©tribulationsdunebib

Poster un commentaire

Classé dans BD adultes