Archives mensuelles : janvier 2013

Le mois le plus cruel, Louise Penny

9782330009410

Le mois le plus cruel, Louise Penny

Actes noirs, 2012

Résumé éditeur :
Durant le week-end de Pâques, le village de Three Pines s’anime le temps d’une grande chasse aux oeufs. Mais une fois la nuit tombée, le monde des vivants se mêle à celui des morts. Lorsque Armand Gamache arrive le lendemain, l’inspecteur-chef de la Sûreté du Québec découvre une scène de crime des plus inhabituelles. Dans la vieille maison abandonnée des Hadley, où il a déjà failli perdre la vie, une séance de spiritisme, organisée pour libérer la demeure du mal qu’elle recèle, s’est terminée de façon tragique. Un corps sans vie gît à terre, celui d’une participante apparemment morte de peur. Mais Gamache a appris à se méfier des apparences. Il sait que le décor de carte postale de la petite bourgade des Cantons-de-l’Est cache d’inavouables secrets. Il sait que l’explosion de vie du printemps dissimule des pulsions de mort. Il sait que l’un des siens est sur le point de le trahir. Dans cette nouvelle enquête, les lecteurs de Louise Penny retrouveront avec bonheur l’inspecteur-chef Gamache, sa veste de tweed impeccable, son côté délicieusement suranné, son physique de bon vivant, ses longues promenades méditatives, et cette façon de se tenir debout quand tout le monde pense qu’il est sur le point de tomber.

Mon avis :

J’ai découvert Louise Penny, écrivain canadien avec le roman policier Sous la glace que j’avais fortement apprécié. Et bien, cette nouvelle enquête d’Armand Gamache est encore mieux. Le mois le plus cruel allie une enquête bien ficelée, un inspecteur malmené par sa hiérarchie, en proie à des trahisons internes et l’ambiance si chaleureuse de ce village isolé de Three Pines qui m’avait tant plu dans son précédent roman.

Louise Penny exploite parfaitement les failles et les secrets de ces habitants car le village de Three Pines abrite de sacrés personnages avec de fichus caractères entre Ruth Zardo la poétesse qui se prend d’affection pour des canetons et décide de les élever, Odile qui aspire à devenir poète et déclame ses vers à qui veut bien l’écouter et le couple infernal, Gabri et Olivier qui tiennent un bistro, poumon du village. Cependant, tous tremblent devant la vieille maison abandonnée des Hadley, le lieu du crime, qui fascine autant qu’il effraie.

L’inspecteur-chef Gamache est à la hauteur, c’est lui qui fait tout le charme des romans policiers de Louise Penny. Son charisme, sa force face à ceux qui essaient de le faire tomber, ses promenades méditatives au coeur de la tourmente et sa relation touchante avec son équipier Jean-Guy Beauvoir, qui aime profondément son supérieur comme un père, en font un personnage qu’on a envie de suivre longtemps. Il me rappelle beaucoup le personnage du commissaire Adamsberg dans les romans de Fred Vargas.

Vous trouverez ICI une interview très intéressante de l’auteur où j’ai appris qu’elle en était à sa 8ème enquête avec Armand Gamache, vivement qu’ils soient traduits en france !

En attendant, il est grand temps pour moi de lire son premier opus, Nature morte.

77158541_o

 lu dans le cadre du challenge Thrillers et polars

organisé par Liliba

2/8

Publicités

2 Commentaires

Classé dans Polars

Clafoutis à la pomme

Rien de tel qu’un gâteau pour égayer ce dimanche grisâtre!

N’ayant pas grand chose dans mon frigo ni dans mes placards (comprenez aucune tablette de chocolat), j’ai cherché une recette facile, vite faite et sans trop d’ingrédients…et je suis tombée sur une recette de clafoutis à la pomme (n’essayez pas avec des bananes, j’ai déjà testé, on appelle ça un étouffe-chrétien…) sur un blog que j’aime beaucoup : je suis une quiche en cusine…mais je me soigne!!.

La voici :

Battre 3 oeufs

Ajoutez 200ml de lait,

100 ml de crème liquide,

100g de sucre en poudre,

1 sachet de sucre vanillé

Incorporer 100g de farine.

Eplucher et couper en morceaux (moi, j’ai rapé) 2 belles pommes.

Disposer le tout dans un grand moule et enfourner une trentaine de minutes à 210°.

On peut saupoudrer un peu de cannelle ou d’amandes effilées, j’ai utilisé un peu de cannelle.

Le goûter est prêt !

IMGP2764

©tribulationsdunebib

Poster un commentaire

Classé dans Cuisine

Un peu de bois et d’acier, Christophe Chabouté

preview_page.php

Un peu de bois et d’acier, Christophe Chabouté

Vents d’Ouest, 2012

Bluffée par cette bande-dessinée lue la veille de Noël et qui a fait le tour de la famille avec le même enthousiasme.

Un peu de bois et d’acier est comme une pause dans une vie un peu trop mouvementée, une réflexion sur le temps qui passe, qui s’étire et qui semble s’arrêter aussi. Du noir et blanc, pas de dialogue, pas un mot, juste le regard du lecteur posé sur un banc public dans un parc nous livrant des instants de vie. Un banc témoin de la vie des hommes, de leurs attentes, de leurs colères, de leurs joies, des rencontres qui se font ou pas… Les jours filent au rythme des saisons et des 300 généreuses pages, pourtant le temps parait souvent suspendu comme si Chabouté y glissait un peu de silence pour nous laisser le temps d’imaginer le texte et l’histoire.

Beaucoup de poésie, de finesse, d’humour mais aussi de solitude, de peine, de violence et puis, une chute tendre et rassurante. Tout cela dans un même album, à découvrir donc !

bois_2

Poster un commentaire

Classé dans BD adultes

Taguée pour la nouvelle année !

Merci à Fleur du blog Un oeil, des mots pour avoir pensé à moi !

Voici quelques indiscrétions sur mes pratiques d’achats de livres entre autres…

01 – Es-tu une acheteuse compulsive de livres ?
Pas du tout, j’achète très peu de livres pour moi parce que j’ai toujours eu l’habitude d’emprunter ceux de la bibliothèque. Et comme je suis devenue bibliothécaire, je ressens encore moins l’envie d’acheter plein de livres puisque j’ai l’embarras du choix ! Ceux que j’ai dans ma bibliothèque sont surtout des cadeaux.

02 – À quelle fréquence achètes-tu des livres ?

Je dirais 5 à 6 fois par an et c’est surtout pour les offrir.

03 – As-tu une librairie favorite ?
Ma librairie favorite est Mémoranda à Caen, la ville où j’ai fait mes études. Si vous en avez l’occasion, allez y faire un tour, c’est une véritable caverne aux trésors, un dédale de petites pièces remplies de livres avec ici et là, une table et des chaises pour prendre un thé et manger une pâtisserie.

memoranda

04 – Fais-tu tes achats livresques seule ou accompagnée ?

Alors, ça dépend de l’humeur ! Parfois, j’aime bien être toute seule, je peux passer le temps que je veux à fureter dans les rayons mais j’aime aussi être accompagnée, ça me permet de découvrir des livres qui ne m’auraient pas forcément attiré au premier coup d’oeil.

05 – Librairie ou achats sur le Net ?

Plutôt librairie mais ça m’arrive quelque fois de commander sur internet (enfin, beaucoup moins depuis que j’ai été victime de fraude à la carte bancaire…).

06 – Vers quels types de livres te tournes-tu en premier ?

Difficile à dire mais ce qui est sûre, c’est que je ne sors pas d’une librairie sans avoir jeté un coup d’oeil sur les albums jeunesse, les romans policiers et les livres de cuisine !

07 – Préfères-tu les livres neufs, d’occasion ou les deux ? 

Les livres neufs sans hésiter !

08 – Qu’aimes-tu dans le shopping livresque ?
Je fais surtout du shopping livresque pour offrir donc j’adore passer du temps à chercher LE livre qui plaira, sera original et personnel. Mon dernier cadeau était Les plus belles berceuses de jazz pour fêter les 1 an du fils de ma meilleure amie qui écoutait beaucoup de jazz quand on était étudiantes.

09 – Te fixes-tu une limite d’achat par mois ?

Non pas besoin puisque je ne suis pas une acheteuse compulsive!

10 – À combien s’élève ta wish-list ?

Pas de limite, je déteste ça!

11 – Cite 3 livres que tu veux TOUT DE SUITE !
Je veux mes cadeaux qui auraient dû arriver pour Noël :

gory1

Les enfants fichus d’Edward Gorey

Toi, mon chat de Kwon Yoonjoo

et le catalogue de l’exposition sur Edward Hopper.

 12 – Pré-commandes-tu tes livres ?
Euh… non.

13 – Pourquoi un tel pseudo/nom de blog ?

Le nom de mon blog est le fruit d’une intense réflexion ! Je voulais un titre suffisamment explicite pour que l’on sache de quoi je parlerais, à savoir de littérature mais pas uniquement, il y a un peu de cinéma, un peu de photos et de vie de bibliothécaire d’où tribulations littéraires (ou pas) d’une bibliothécaire.

14 – Parles-nous de ton prof préféré.

Une prof de français en terminale, c’était sa dernière année d’enseignement avant la retraite. Elle m’a offert L’insoutenable légèreté de l’être de Milan Kundera qui est un de mes auteurs préférés. 

Je peux aussi vous parler de ma prof la plus détestée qui est la prof de latin au collège, elle a voulu me coller parce que je l’avais regardé avec insolence… mais ça, c’est une autre histoire!

15 – Parles-nous de ton premier concert.

Houlala, ça remonte… je pense que c’était au festival interceltique de Lorient avec mon frère et mes parents mais je ne sais plus qui jouait, je ne suis pas très fan de musique celtique…

16 – Quel est ton endroit préféré au monde ?

Le jardin, chez mes parents. 

IMG_1036

©tribulationsdunebib

17 – Un endroit que tu aimerais visiter ?

Beaucoup d’endroits : Cuba, Venise, la Réunion… mais depuis toujours, j’ai très envie de visiter les châteaux hantés d’Ecosse, les Highlands, le loch Ness…et peut-être y croiser James Bond dominant la lande au volant de sa DB5.

Skyfall-JamesBond_2377965b

18 – Parles-nous d’une chose qui te rend folle en ce moment.
Qu’on me dise qu’il faut que je fasse du sport…

19 – Si tu pouvais posséder instantanément quelque chose, rien qu’en claquant des doigts, qu’est-ce que ce serait ?

Facile, je veux un chaton.

20 – Qui tagues-tu ?
J’ai l’impression que ce tag tourne beaucoup sur la blogosphère alors je ne tague personne et vous laisse profiter tranquillement de ce début d’année!

Et voilà, mission accomplie,

Belle année 2013 à tous!

Poster un commentaire

Classé dans Tags